POURQUOI BOYCOTTER SHEA MOISTURE ?

Voila quelques jours que la marque Shea Moisture se retrouve sous le feu des projecteurs, des vidéos youtube et autres médias,  non pas pour la sortie d’une nouvelle gamme de produits renfermant des composants ultra efficaces mais pour de toutes autres raisons.

Je ne suis pas d’accord avec la plupart des vidéos négatives parues sur la toile, voila pourquoi j’ai choisi d’écrire cet article.

En surfant sur Youtube je tombe sur 2 ou 3 vidéos intitulées « Shea Moisture Cancelled » « Shea Moisture Controversial Commercial… » « Shea Moisture, what have you done ?! » pour la Sphère Youtube américaine et « La polémique Shea moisture, pourquoi je boycotte »  « Coup de gueule : Les noirs contre la marque Shea Moisture » pour la Sphère Youtube Française.

Que s’est il passé ?

Il y a peu l’entreprise Shea Moisture a réalisé et posté une mini vidéo sur ses réseaux sociaux illustrant leur campagne « Hair Hate » (Les cheveux détestable)

What do you hate about hair – standards, routines, products! Turn your hate into love with SheaMoisture. #EverybodyGetsLove

Publié par SheaMoisture sur vendredi 24 mars 2017

Pour promouvoir cette idée et leurs produits, ils choisissent de mettre en scène 4 femmes. Chacune raconte ses mésaventures capillaires (le regard des autres, le rejet à cause de leurs types de cheveux…). Jusqu’ici vous me direz « quel est le problème? ».

Ce qui a secoué la toile est le fait que l’entreprise ai choisi 3 femmes caucasiennes et 1 femme métissée. Les femmes noires américaines et françaises (entre autre) se sont senties trahies.
Quelques uns de leurs propos étaient:  « où sont les noires dans cette pub » , « pourquoi des blanches », « nous sommes à l’origine de leur succès », « où est le respect » et j’en passe.

Ce qui est à noter

Voici environ 25 ans que la marque propose des produits répondants aux problèmes capillaires des femmes aux cheveux bouclés, frisés, crépus.
Leur ligne de communication a toujours été « l’inclusion ». L’inclusion d’une minorité qui ne trouvait pas de produits adaptés dans le grand commerce : les femmes noires. Leur proposer des produits avec des ingrédients respectueux du cheveu et de la santé (sans parabène, sans sulfate…).

En 2016, avec la campagne « Break the Walls » ( Briser les barrières) la marque choisie de réunir tous les types de beautés dans les rayons des magasins.

Une phrase très belle est utilisée à la fin de la vidéo « We are Shea moisture and now we can be found  in the beauty hall…WHERE WE ALL BELONG »  –  » Nous sommes Shea Moisture, maintenant vous pouvez nous trouver au rayon beauté…AUQUEL NOUS APPARTENONS TOUTES »
Pour moi il ne s’agit pas simplement d’inclusion mais d’union, de reconnaitre chaque beauté africaine, caucasienne, asiatique, maghrébine…

Avec le spot qui a fait polémique, la marque a choisi d’ouvrir son audience à d’autres types beautés (stratégie cohérente, stratégie commerciale…). Bien que les problèmes d’une caucasienne soit différents des problèmes d’une africaine, elle a aussi des problèmes.

Alors pourquoi conclure par un boycotte ?

Je ne défends pas la marque mais plutôt l’humain, l’humanité et son intelligence. Depuis environ 10 ans (et plus), plusieurs femmes ont appris comment traiter leurs cheveux, les comprendre et les aimer au naturel. Elles se sont intéressées de près à leurs cheveux et ont construit des routines adaptées évoluant au fil de leurs découvertes. Certaines marques nous accompagnent dans ce processus, mais n’oublions pas que le centre de ce partenariat, c’est nous.

Le marketing nous a fait perdre le nord et on se retrouve aujourd’hui à croire qu’une marque est notre « partenaire in crime ». On se perd, on s’oubli et on arrive à de telles déclarations… Ne nous laissons pas emporter dans des débats mal orientés et gardons nos forces pour des combats plus judicieux.
Les marques sont là pour nous vendre ou sur-vendre leurs produits en s’appuyant sur des valeurs qui nous animent. Elles sont là pour apporter une solution (ou pas) et surtout pour gagner de l’argent.

Donc je reste Myriam (humain, individus). Pourquoi je boycotterai des produits qui m’aident à prendre soin de mes cheveux. Je ne suis pas la Marque et vice versa.

La réunion de tous les types de beautés ne va pas que dans un sens…Ne soyons pas un frein à l’ouverture et à la diversité…

Voir le spot : Break the Walls https://youtu.be/F2RVWTGAevE
Voir le spot : Hair Hate

Photo credit :unapologeticallyus

2 Commentaires sur “POURQUOI BOYCOTTER SHEA MOISTURE ?

  1. Yasmin says:

    Bonjour,

    Je trouve votre analyse bien faite et pertinente. Cependant, vous parliez d’ « union » et d »inclusion » avec les autres communautés. Reconnaitre la beauté de chacun est une très bonne chose.

    De vous à moi, je n’ai encore jamais vu de marques asiatiques ou maghrébines « inclure » des femmes de la communauté noire ou d’autres communautés sur leurs produits.
    Les maghrébins mettent des maghrébines, les asiatiques des asiatiques et les noirs… des métisses et des blanches !!?? Celui qui ne voit pas la-dedans l’aliénation est vraiment aveugle !!

    Le problème est simple, nous les noirs sommes toujours dans une démarche inclusive… mais les autres communautés ne le sont PAS DU TOUT avec nous.Quand c’est le cas, c’est simplement pour l’argent et non pas par amour pour nous. Nous sommes tellement aveugles que nous ne nous en rendons pas compte. Et oui, nous les noirs cherchons toujours la validation des blancs dans notre travail et c’est une réalité ! Les concepteurs ont accepté de travestir leur marque simplement pour exister aux yeux des autres! Pitoyable !

    Nous cherchons toujours à nous mélanger et mettre en avant la « richesse culturelle » des autres tout en piétinant la notre. Nous sommes constamment en train de valoriser les autres au détriment des personnes de notre communauté. Et cela pour différentes raisons(esthétique, financière, complexes et j’en passe…). Ce qui s’est passé avec cette marque est très représentative de la mentalité des noirs en générale. Je pense que beaucoup d’entre nous sont consciemment ou non convaincus de leur infériorité. C’est la raison pour laquelle nous ne nous battons pas pour mettre ceux qui nous ressemblent en avant. Nous sommes la seule communauté a avoir honte d’avoir de l’estime de soi. Il est normal pour un noir de se rabaisser, surtout lorsque c’est le blanc qui décide. On accepte tout car on considère qu’il a raison.

    Le pire c’est que nous sommes les premiers à défendre ceux nous évincent ! STOCKHOLM sort de ce corps !! A croire que l’on est tellement habitué à avoir une position subalterne qu’on ne voit même pas que les gens se foutent complétement de nous ! D’ailleurs nous sommes les seules à ne pas le voir !

    Quand ils ont monté leur entreprise il y a une vingtaine d’années, ce sont les femmes noires qui leurs ont donné leur maigres sous. Je pense que les femmes blanches se dirigeaient (et continuent de se diriger) plutôt vers L’Oréal et d’autre marques de ce style.

    Lorsque la marque à commencer à grandir, les grandes marques ont voulu aussi avoir leur part du gâteau. Car ils savent très bien que les femmes noires sont très dépensières, elles représentent un marché très juteux.

    Sachant que ces dernières sont délibérément évincées des médias puisqu’elles ne sont pas montrables, le fait que Shea moisture soit dans la même dynamique montre bien une chose : On veut l’argent des noirs mais on ne veut pas les voir.

    Je pense que le problème vient du fait que l’entreprise a été acheté. Elle doit se soumettre aux normes visuelles, et les femmes noires n’en font pas partie.

    La politique de l’inclusion désert les femmes noires. Elle n’a pas d’autres but que de continuer à les effacer. Je pense que les concepteurs de cette marque ont fait une énorme erreur. S’ils n’avaient pas été noirs j’aurais crier au racisme, mais que ce soit deux noirs est simplement aberrant. Cela montre bien à quel point notre dignité est facilement piétinable.

    Je ne consomme pas la marque et j’en suis bien heureuse. Mais je comprends le sentiment de trahison que ressentent ses femmes. Le sentiment d’être toujours le dindon de la farce.

    Nous sommes dans une démarche d’ouverture sur le monde alors que le monde ne l’est pas avec nous. C’est une aberration !! C’est vraiment triste !! Quand est-ce qu’on va arrêter de justifier le comportement des gens qui nous manquent de respect !?!? Parce que c’est un manque de respect total de prendre l’argent des gens et de ne pas être reconnaissant. ILS NE SONT LA QUE PARCE QUE CES FEMMES LEUR ONT DONNES LEUR ARGENT ! Quel toupet ! Trahi par sa propre communauté!

    Celui qui est censé vous comprendre et celui qui vous enfonce encore plus ! Affligeant !
    Les marques se battent pour dépouiller le porte-monnaie des femmes noires. Ses mêmes femmes ne comprennent toujours pas qu’elles ne les intéressent pas! J’espère que ça leur servira de leçon !!

    Force et courage !!

    • Myriam says:

      merci beaucoup d’avoir partagé votre point de vu avec nous 🙂

      Notre article a pour but de faire prendre conscience que les marques (pub, marketing, commutation) et nous (acheteurs, consommateurs, prescripteurs) sommes deux entités distinctes.

      En tant qu’humain, citoyen, chef de notre pouvoir d’achat, nous sommes libre de consommer comme bon nous semble.
      On peut entendre parler d’un produit, le tester, l’adopter ou le mettre de côté. Avant de consommer voila les critères que je trouve intéressant de prendre en compte :
      Est ce que le produit est dangereux pour la santé
      Est ce qu’il véhicule des idées contraires à mon mode de vie

      Personnellement j’utilise les produits Shea Moisture parce qu’ils répondent à mes attentes et non pas parce qu’il y a telle ou telle personne sur la boite, dans la pub, ou dans l’entreprise…
      Ce qui compte c’est que j’atteigne mes objectifs. Je pense qu’appliquer cette philosophie dans tous ce que l’on entreprend nous permet de vivre plus simplement et de voir où sont les vrais combats.
      Les seules personnes capable d’un vrai changement des mentalités et des préjugés, se sont les consommateurs.

      Depuis plus de 10 ans maintenant, des femmes ont décidés de porter leurs cheveux crépus au naturel. Cette décision vient pour la majorité d’une motivation personnelle, d’une envie.
      Aucune marque n’aurai pu créer ce phénomène. Chacune, d’un peu partout dans le monde et de manière individuelle, a pris une décision sans se soucier du voisin.

      Pourquoi considérer l’ouverture culturelle d’un entrepreneur noir comme une faiblesse et considérer l’ouverture culturelle d’un entrepreneur blanc comme stratégie commerciale ?
      Cette action est, dans les 2 cas, une stratégie commerciale.

      Les marques connaissent sur le bout des doigts la recette pour nous faire acheter. Ils s’appuient sur des valeurs humaines (pour vendre de la pâte à tartiner on met en scène une réunion de famille pour les fêtes, les étiquettes de shampoing montre une femme avec le sourire touchant ses cheveux).

      Je pense très sincèrement qu’il ne faut pas attendre de voir d’autre faire pour commencer à agir. La participation de chacun, même à titre individuel est une avancé.

      Pour parler de Shea Moisture et de leur stratégie, l’erreur qui est peut être à noté est qu’ils auraient dû créer une ligne de produits correspondant aux cheveux caucasien.

      Mais lorsqu’on comprend que nous ne sommes pas les marques, ces détails ne nous atteignent pas.
      Nous sommes aux commandes d’outils extraordinaires, notre corps, notre esprit… Rien est impossible, alors pourquoi laisser des marques décider à notre place ?

Ne manquez plus notre actu Curly

Nos conseils, nos tests produits, des astuces pour prendre soin de vos boucles...simplement !

Fermer cette fenêtre

Recevez nos News et nos Post...