INSIDE OUT ! Les cheveux et nos pensées

Lorsque l’on s’investit dans un sujet d’étude ou autre, ça devient vraiment pétillant quand on saisit le sujet dans ses moindres details . Prenez l’habitude d’appliquer cette règle dans tous ce que vous faites et vous ne serez jamais déçu.

Pour les cheveux naturels, la quantité d’information est de plus en plus massive et parfois difficile à organiser. En prenant de la distance et en continuant à approfondir nos recherches on finit par réaliser avec joie et soulagement que 1. il y a bien une solution pour chacune de nous et 2. que l’aventure peut être bien plus gratifiante et excitante que jamais imaginée.

 

Je partage avec vous aujourd’hui une loi déterminante qui régit la longueur de nos cheveux.

Ouvrez votre esprit et profitez de ce voyage au pays des réalités !

z_i_b_i

Vos pensées forment votre réalité 

Figurez vous que les peuples indiens d’Amérique estimaient que la chevelure étaient une extension des pensées. Autrement dit, des pensées positives donnaient vies à de très beaux cheveux (aussi longs que forts) et à l’inverse les pensées négatives créaient une chevelure peu agréable.

En revenant un peu aux sciences, il est prouvé que le stress (formé par l’ensemble de nos pensées négatives) agit directement sur notre état de santé et nos capacités à surmonter les obstacles. On attribue d’ailleurs certaines alopécies au stress.

Sans en arriver au stade de l’alopécie, les pensées peuvent déterminer à quel point nos cheveux pousseront et dans quel état. Car une pensée peut nous pousser à être assidus à notre routine ou non, à bien traiter nos cheveux ou à les négliger.

Sur les prochaines 24h prenez note de vos pensées en ce qui concerne votre apparence et vos cheveux. Les pensées qui viennent instinctivement ou celles qui viennent en réactions à un événement. Si vous trouvez quelles sont positives ne changez rien, en revanche (et c’est malheureusement le plus courant) si le négatif l’emporte voici une méthode sans pareil pour reprendre le contrôle de vos résultats capillaires.

 

Former un nouveau système

Pour les plus sérieuses et déterminer à faire la différence :

Prendre une feuille et noté une douzaine de phrases qui forme pour vous un idéal . Par exemple :

– « Mes cheveux poussent sans contrainte et j’en suis consciente »

-« Je suis contente et toujours prête à m’occuper de mes cheveux »

-« Je sais que mes pensées sont directement liés à mes résultats, je penses donc toujours au meilleur des résultats et c’est ce que j’obtiens »

-« Je trouve facilement et positivement les solutions qui vont avec mes cheveux  »

-« Mes cheveux me rendent unique, j’en prend soin ! »

– » Mes cheveux sont irremplaçable et inestimable, le résultat des traitements adaptés sont réels  »

….

Les phrases formulées aux présent permettent au subconscient (qui participe à la réalisation des pensées)  de s’identifier à ce qui est dit, ce qui va le pousser à concrétiser nos objectifs. Ces affirmations se doivent d’être 1.Vraies  2. Idéales

 

Je vous laisse à vos pensées et n’hésitez pas à partager vos affirmations !

Prenez soins de vos pensées, elles prendront soin de vos boucles.

INSIDE OUT ! Les cheveux et nos pensées

Ne manquez plus notre actu Curly

Nos conseils, nos tests produits, des astuces pour prendre soin de vos boucles...simplement !

Fermer cette fenêtre

Recevez nos News et nos Post...