Routine cheveux et hijab : Comment bien semer ses graines

Le voile : une excellente occasion de tirer des avantages ou au contraire de créer et consolider des problèmes capillaires.

Pour ne pas faire le mauvais choix (conscient ou inconscient) voici un article dédié aux clefs du succès d’une routine sous son voile !

 

flower-garden

Une chouette chose à faire avec les différents aspects de la vie est de mettre en parallèle les phénomènes naturels et les actions humaines. Dans cet article retrouvez comment votre routine peut s’improviser petit jardin de saison !

Sous le voile : Semer ses graines

Graine 1. Faire un masque sur toute la journée

Graine 2. Le bandeau en satin

Graine 3. Ne pas attacher ses cheveux lorsqu’ils sont mouillés !

Graine 4. Faire sa coiffure protectrice

Graine 5. Faire un big chop

Graine 6. Protéger ses cheveux des intempéries

Pour la vie : Récolter les fruits

1. Si vous appliquez vos soins profonds en journée vous optimisez considérablement votre temps. Au lieu de programmer une journée à la maison vous pouvez organiser vos activités extérieures et profiter des bienfaits d’un soin sous votre voile qui  va bien pénétrer.

Comment opérer :

Séparer les cheveux en 4 sections et appliquer son masque comme d’accoutumée. (de chaque section il faudra former une vanille, bien plaquer celles de devant)

– Lorsque le masque a fini d’être appliqué et que les vanilles sont faites, prendre un élastique et attacher les cheveux vers l’arrière

– Mettre un sachet plastique sur la tête et bien le fixer en faisant un noeud d’attache sur l’un des côtés.

– Mettre un bandeau large, un voile et vous êtes prête à sortir !

2. Avec le bonnet en satin on évite les mauvais contacts, les fourches, les cheveux secs et on limite la perte de volume.

3. Prendre le temps de laisser ses cheveux sécher est essentiel avant de mettre une couche de texture synthétique. Les cheuveux mouillés en contact direct avec un élément textile crée des frictions qui abimes le cheveu et crée une atmosphère étouffante pour le cuir chevelu. En résulte aussi des odeurs pas super agréables et des cheveux tout raplapla. 🙁

4. Les coiffures protectrices sont les moyens les plus sûre pour conserver des pointes bien hydratées et sans fourches. On peut parfois s’en éloigner d’office parce qu’elles différent des standards de coiffures que l’on connait. C’est bien dommage puisque la plupart de ses coiffures donnent un résultat canon et ne demandent qu’à être mise en valeur. Sous le voile l’occasion se présente de tester toutes les coiffures, tresses, vanilles, bantu, bigoudis, curlformer et j’en passe. Aucune limite quant aux avis externes et une créativité à toute épreuve !

5. En profiter pour faire un big chop.  Si on est pas rassurée de la tête que donnera un big chop il est toujours plus aisé de le faire lorsque on peut choisir à qui on montre sa nouvelle coupe. Tranquillité d’esprit au rendez-vous !

6.  Dans les intempéries nous pouvons intégrer : les poux, la pollution et toutes autres externalités nocives pour le bien être cheveux. Les cheveux sont ainsi protégés des frictions externes, vents et autres.

 

Saisir chaque événement comme une opportunité est impératif. Il n’y a pas de mauvais challenge mais il y’a de mauvaises philosophies 😉

Prenez soin de vos boucles simplement !

Cheveux et hijab

Ne manquez plus notre actu Curly

Nos conseils, nos tests produits, des astuces pour prendre soin de vos boucles...simplement !

Fermer cette fenêtre

Recevez nos News et nos Post...